L’inflation britannique s’assagit

Après le référendum sur le Brexit les économistes avaient averti d’une probable accélération temporaire de l’inflation.
Celle ci a effectivement rapidement progressé un peu au-delà de 3% en novembre 2017 sous l’influence de la dépréciation de la monnaie britannique. Depuis cette date, le reflux est important puisqu’en mars le taux d’inflation est un peu en-dessous de 2.5%. Le taux d’inflation sous-jacent a suivi le même profil avec un retour à moins de 2.3% après avoir dépassé 2.4% à la fin de l’automne.
ru-2018-mars-inflation.png L’allure des prix dans l’enquête Markit suggère que le mouvement haussier est bien fini. L’indice des prix de l’enquête se replie nettement et indique, au regard des presque 20 dernières années, que le taux d’inflation aura le même comportement et continuera de ralentir.
ru-inflation-markit-mars 2018.png

Que pensez dans ce cas de la politique monétaire de la Banque d’Angleterre? Il n’y a pas d’urgence à durcir les conditions monétaires dans un avenir proche puisque le mouvement de hausse de l’inflation n’aura été que temporaire.

2 réflexions au sujet de « L’inflation britannique s’assagit »

  1. Ping : France, USA, Royaume Uni, Espagne: croissance hétérogène au premier trimestre | Le Blog de Philippe Waechter

Les commentaires sont fermés.