Italie – La crise qui se profile

L’ajustement à la hausse n’est pas termine en Italie. Le taux du 10 ans est désormais proche de 3% et le spread avec l’Allemagne est à 270bp. Le bund allemand bénéficie d’un effet favorable en raison de sa capacité à être un actif refuge.
Avec un taux d’intérêt nominal proche de 3% et une inflation réduite (0.5% en avril), le taux réel italien est trop élevé au regard des perspectives de croissance. Le niveau actuel (2.5%) est au-dessus de la moyenne observée depuis le débit de l’euro (2.2%). C’est trop fort comparé à une tendance de croissance voisine de 1%. Cela a pénalisé l’investissement et va continuer de le faire limitant ainsi la capacité de rebond de l’économie italienne. La croissance italienne va franchement ralentir d’autant que le programme du gouvernement de transition sera austère comme c’est toujours le cas dans ce type de situation. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour l’économie de la zone Euro compte tenu de la taille très importante de l’Italie.
spreadtxitallfr

Une réflexion au sujet de « Italie – La crise qui se profile »

Les commentaires sont fermés.