Troubles sociaux en France et risques sur la croissance

Pour la France, l’impact des troubles sociaux sur la dynamique de croissance est le point sur lequel il faut se pencher maintenant.

Mon scénario de base pour le dernier trimestre 2018 est une croissance de 0.4% ce qui se traduirait en une croissance moyenne de 1.6% pour 2018. Pour 2019, je ne crois pas à une re-accélération de la croissance et j’attends une croissance moyenne de 0.3% par trimestre. Cela se traduirait par une croissance moyenne de 1.3% sur 2019.

La crise sociale que connaît la France depuis 3 semaines se traduit par un risque sur la consommation des ménages qui n’ont pas accès aux centres commerciaux. Cela se traduit aussi par un risque sur l’investissement des entreprises. Les commandes de biens d’équipement dans l’enquête mensuelle de conjoncture de l’Insee se sont effondrées en novembre suggérant une possible rapide contraction de l’investissement.

Imaginons une croissance nulle au dernier trimestre 2018 comme conséquence des troubles sociaux. Dans ce cas l’acquis fin 2018 pour 2019 serait divisé par 2 par rapport au scénario de référence à 0.25% contre 0.54% dans le scénario de référence. En conservant le scénario de référence pour 2019 alors la croissance moyenne pour 2019 ne serait plus que de 1%. On serait alors très loin de l’objectif de 1.7% inscrit dans la loi de finance pour 2019. Cela se traduirait alors par un déficit public au delà de 3%

Une réflexion au sujet de « Troubles sociaux en France et risques sur la croissance »

  1. Ping : Les gilets jeunes | Bruegel

Les commentaires sont fermés.