Chocs de politique économique

La désynchronisation des politiques économiques, notamment aux USA, a provoqué des chocs négatifs sur l’économie globale qui se traduisent par une synchronisation à la baisse du cycle économique. Les politiques commerciales créent des ruptures dans les chaines de valeur et tous les pays sont affectées (un produit est fabriqué dans 3 pays A, B et C. Si des droits de douane sont mises dans la liaison entre A et B réduisant ou modifiant l’activité sur le produit en A et B alors C est affecté). La dynamique des échanges s’est franchement réduite au cours des derniers mois en Asie (pas simplement en Chine) affectant les exportations de la zone Euro.

Les gains de productivité ne sont plus suffisant pour provoquer un rebond endogène de la croissance. Les chocs ont donc de la persistance. Les politiques monétaires vont donc rester durablement accommodantes et les taux d’intérêt resteront très bas pour toutes les maturités.

Le modèle économique et le modèle social devront s’ajuster à cette allure nouvelle. Sacré enjeu pour les pays européens

Addendum
Pour ceux qui doutent de la rupture dans la dynamique du commerce en Asie il suffit de regarder ces deux graphes. L’un reprend l’évolution de la contribution de l’Asie hors Japon à la croissance des importations mondiale. L’autre montre l’allure des exportations en Asie.
Dans les deux cas, le mouvement de repli est rapide et fort. C’est un choc négatif sur l’économie et il n’est pas forcément indépendant de la politique commerciale menée par Trump