Encore un moment, monsieur le bourreau

Le parlement britannique est indécis. Le vote sur la possibilité d’un no deal est très partagé. 321 contre un no deal mais 278 en faveur d’une absence d’accord pour sortir.

La moitié des parlementaires souhaitent une sortie brutale de l’UE. L’idée, soutenue par de nombreux commentateurs, selon laquelle il suffirait d’abandonner la procédure de sortie parce que non populaire est fausse.

Ce qui est intéressant est que le parlement était très en faveur du “remain” juste après le référendum. Cela a pas mal évolué. C’est pour cela qu’un second référendum n’est en aucun cas une garantie d’un retour en arrière.

C’est cela la leçon du vote d’hier soir (mercredi).

Étape suivante ce soir avec le vote sur la demande de délai. Celui ci ne peut courir après le début du prochain semestre européen sinon les anglais devront voter aux élections pour le parlement européen.

Mais d’ici fin juin que peut on attendre de nouveau ? Et la Commission et les gouvernements européens vont ils valider cette prolongation pour pas grand chose.

Cet éventuel report fait penser à Madame du Barry demandant au bourreau le 8 décembre 1793 “Encore un moment monsieur le bourreau”. On sait que l’issue fut fatale.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s