Après 1992, un nouveau match France-Espagne

En septembre 1992, au cours de la crise du Système Monétaire Européen, l’Espagne dévaluait la peseta de 32% par rapport au mark allemand alors que le taux de change du franc restait stable face à la monnaie allemande. Aussitôt les producteurs français se sont plaints d’une concurrence excessive venant de l’autre côté des Pyrénées.
Jeudi dernier, lors d’un dîner à Narbonne avec des chefs d’entreprise, la réflexion était la même. En raison d’un profil très différent des coûts salariaux, les producteurs espagnols disposaient d’un avantage comparatif fort par rapport à leurs homologues français.
On peut voir sur le graphique ci-dessous le profil des Coûts Salariaux Unitaires (CSU) corrigés de l’inflation en France et en Espagne. Lire la suite