Le choc brutal et violent sur l’activité en Grèce

La crise grecque, faite d’incertitudes fortes quant au devenir de la Grèce au sein de l’Europe mais aussi de contraintes majeures avec la fermeture des banques, s’est traduite par une baisse profonde de l’activité en juillet.
L’enquête Markit pour le mois de juillet montre une chute sans précédent de l’activité manufacturière. Le niveau de l’indicateur (30.2) est au plus bas historique. La récession de 5 ans va donc se prolonger. La rupture est bien plus marquée que lors de la récession de 2008/2009.C’est ce que l’on voit sur le graphe ci-dessous. L’impact sur le profil du PIB va être absolument spectaculaire. Lire la suite