Alerte sur l’investissement des entreprises dans l’OCDE

Les commandes à l’industrie allemande connaissent une allure baissière. Depuis le point haut de la fin de l’année 2017, l’indicateur s’est replié de près de 12% et de 8% si on lisse les données sur 3 mois.
L’inflexion conjoncturelle est significative mais se lit dans toutes les enquêtes menées auprès des chefs d’entreprise. L’IFO n’a plus fière allure, l’enquête Markit a perdu de sa superbe et quant au ZEW, il plonge rapidement..
allemagne3.enquetes.png
Dans l’indice des commandes à l’industrie allemande, l’indicateur qui nous intéresse le plus est celui des biens d’équipements. Il donne un signal sur l’allure de l’investissement au sein des pays de l’OCDE. 
Le graphe ci dessous montre que l’indicateur de commandes et l’investissement suivent la même dynamique. En juin 2018, les commandes d’équipement ne varient pas sur un an. C’est un facteur de préoccupation puisque l’incertitude globale qui s’accroît, notamment sur le commerce mondial, n’est pas propice à l’investissement. Les entreprises ne peuvent pas, ne veulent pas prendre des paris excessifs. Lorsque l’incertitude s’accentue elles ont tendance à mettre le pied sur le frein et c’est plutôt rationnel. Pourquoi investir fortement si les capacités construites ne peuvent pas être mises en oeuvre?
commallemandeetINVocde.png
La décomposition géographique de cet indicateur de commandes de biens d’équipement montre que c’est principalement la zone Euro qui avait porté le mouvement haussier et qui aujourd’hui tire l’ensemble vers le bas. La partie « non euro » ne présente pas une rupture aussi brutale que celle de la zone Euro.
Cela suggère que l’inflexion conjoncturelle de la zone Euro, avec un investissement moins dynamique, est toujours le scénario de référence.
commandes all-euro-noneuro.png