Le grand méchant loup souffle mais le commerce mondial n’est pas emporté – L’Asie danse.

Les chiffres du commerce mondial publiés par l’institut néerlandais CPB sont parus pour le mois d’août.
Sur un an, l’amélioration observée depuis juin se prolonge en août avec une progression de 3.8%. Ce chiffre est encore limité puisque avant la crise de 2008, la croissance moyenne des échanges était de 7% l’an.
Sur le graphe on note cependant, une divergence marquée entre l’allure des échanges et les indices de commandes à l’export des USA, du Japon et de la zone Euro. Habituellement ces deux indicateurs ont des allures cohérentes. Le commerce mondial est en hausse alors que la moyenne de ces 3 indices Markit continue de se dégrader. Nous relevions déjà ce point il y a un mois mais il se confirme nettement.
comex-aout2018
Le rebond des échanges se fait principalement au sein des pays émergents et notamment en Asie mais le Latam et l’Europe Centrale sont aussi en nette hausse. En revanche, la situation reste peu dynamique du côté des pays développés. La tendance y est stable et est pénalisée par l’allure des USA et du Japon pour lesquels les échanges reculent sur 3 mois. Le grand méchant loup du commerce mondial paie le prix fort de sa politique commerciale non coopérative alors que l’Asie danse.commercemondial-zone.png

Annexe

commerce Mondial-developpés
commerce Mondial-emergents

La nouvelle géographie…. – Ma chronique pour Forbes

Ma chronique hebdomadaire publiée sur http://www.forbes.fr  est disponible ici
Le thème cette semaine porte sur la nouvelle géographie de la production mondiale.

« La géographie de l’économie mondiale a changé de façon spectaculaire depuis 2008. Jusqu’alors la puissance des Etats-Unis, mais aussi de l’Europe, permettait d’appréhender le jeu avec l’Asie comme presque équilibré.

Cette dernière, sous l’impulsion de la Chine, voyait sa part progresser rapidement dans l’économie globale, mais les pays développés avaient encore la capacité de contenir cette dynamique. Le marché asiatique n’était alors pas suffisamment développé et le pouvoir d’achat était insuffisant pour en faire une zone autonome en matière de croissance. En outre les produits, notamment de Chine, ne disposaient pas encore des qualités et de la technologie souhaitées. Dès lors, le développement de l’Asie était conditionné par celui des pays occidentaux.

Ce n’est désormais plus le cas….. »

Lire la suite ici

Repli du commerce mondial: Temporaire ou pas?

Au premier trimestre 2014, le commerce mondial a reculé de 3.4% en taux annualisé. Ce changement de tendance est-il temporaire ou est-ce la traduction d’une économie incapable de repartir de l’avant ?
Jamais depuis le premier trimestre 2009 durant lequel il avait chuté de -37%, le volume des échanges ne s’était contracté aussi rapidement qu’au cours des 3 premiers mois de cette année.
Commerce-Mondial-2014-T1 Lire la suite

Anticipations Hebdo du 4 Novembre 2013

Le document entier est disponible ici sous format pdf
Anticipations Hebdo du 4 Novembre 2013

Les attentes de la semaine du 4 au 10 Novembre

  • L’élément clé cette semaine sera la réunion, jeudi, de la BCE. En effet après le très net ralentissement de l’inflation au mois d’octobre l’écart avec la cible de 2% est très important et non lié à la chute du prix des matières premières (comme en 2009). La BCE doit être réactive car une inflation trop basse et un risque de déflation ne sont favorables à personne
  • L’autre temps fort sera la publication du PIB américain du 3ème trimestre (jeudi) et de l’emploi d’octobre (vendredi). Cela permettra une meilleure lecture de l’activité américaine et de mieux percevoir ainsi la façon dont la Fed pourrait appréhender sa politique monétaire. La seule lecture de l’ISM, si bon soit-il, est nettement insuffisant.
  • Début du congrès du parti communiste chinois
  • Indicateurs PMI et ISM sur le secteur manufacturier (Z€) et sur les services (mardi et mercredi)

Les points majeurs à retenir en Europe du 28 Octobre au 2 Novembre Lire la suite

La croissance redémarre-t-elle enfin? Une réponse en 6 graphiques

La croissance redémarre-t-elle?
La tentation est grande de répondre par l’affirmative à la lecture des résultats des enquêtes menées en Juillet auprès des chefs d’entreprise du secteur manufacturier au sein des pays industrialisés. Aux Etats-Unis et en Europe les signaux traduisent une amélioration des perspectives et certainement une réduction des risques de repli de l’expansion. L’accélération constatée en Juillet pourrait être le signal tant attendu sur l’activité économique. Cela demandera forcément confirmation mais on observe qu’aux Etats-Unis et qu’au sein de la Zone Euro la dynamique des échanges s’améliore suggérant que les ressorts de l’activité ont été modifiés.
En revanche, le tableau est beaucoup moins positif pour les pays émergents. Faute de relais extérieurs forts la croissance s’est épuisée et ne dispose plus des ressources internes capables à court terme de retrouver une allure robuste. 
Les pays émergents ont souffert de la croissance lente dans la durée des pays industrialisés. Il faut s’attendre à une dynamique accommodante des politiques économiques dans les émergents afin de soutenir la demande interne en attendant l’impact d’un éventuel renouveau des pays industrialisés. Lire la suite