Sur les déséquilibres en zone Euro – Ma chronique macroéconomique

Lors de son intervention au Parlement européen, Mario Draghi a été clair quant aux fondements de la politique monétaire. Il s’agit de faciliter le chemin vers une croissance économique plus soutenue avec normalisation de l’inflation.
Il s’est défendu de n’orienter la politique qu’en fonction de l’Allemagne comme cela avait été souligné par Donald Trump et surtout par Peter Navarro le président du Conseil National du Commerce (National Trade Council) qui récemment fustigeait la BCE et la zone Euro pour avoir créer des conditions trop favorables à l’Allemagne.
Il répond aussi à Wolfgang Schauble, le ministre des finances allemand entré en campagne électorale récemment, que l’euro doit bénéficier à tous et que la politique monétaire n’est pas conditionnée par la situation allemande.
Mario Draghi a raison. Navarro prolonge l’orientation définie par Trump visant à déstabiliser la zone Euro et à faire éclater les institutions européennes.

Cela ne signifie pas pour autant qu’il n’existe pas de déséquilibre en zone Euro. Lire la suite