Un autre indice sur le risque de stagnation séculaire

Interview publié sur Atlantico.fr et disponible ici

Selon une étude publiée en juin 2016 par les équipes du FMI, la mondialisation des économies aurait eu un effet de polarisation sur les emplois, entraînant favorablement les hauts et les bas revenus, mais laissant de côté les emplois des classes moyennes. Or, ces classes moyennes ont une plus grande propension à consommer que les revenus élevés. Une situation qui aurait coûté 3 points de consommation aux Etats Unis, soit l’équivalent de 400 milliards de dollars par an. Dès lors, peut-on considérer que le développement des inégalités impacte négativement l’équilibre de la croissance ? Cette situation s’observe-t-elle également en France ?

L’étude du FMI constate qu’i y a eu une polarisation des revenus aux USA entre 1970 et 2014. Autrement dit, la part dans le revenu global des ménages payés autour du revenu médian a reculé de façon significative sur la période. D’un peu moins de 50% au début des années 70, la part des revenus de cette classe moyenne est tombée à 35%. Dans le même temps la part des hauts revenus est passée d’environ 50% à 60%. La part des faibles revenus a été quasiment stable sur la période. Lire la suite

Olivier Blanchard – Le grand économiste français quitte le FMI

L’économiste français  Olivier J. Blanchard qui dirigeait la recherche économique au FMI depuis septembre 2008 a pris sa retraite de l’institution internationale. Il était déjà professeur émérite au MIT (voir ici sa page personnelle sur le site du MIT). 

Steven Pearlstein a écrit un très beau et très complet portrait dans le Washington Post. Je vous incite à le lire à la fois pour sa carrière au MIT et ses apports dans la compréhension pointue de la macroéconomie mais aussi pour l’histoire qu’il a contribué à écrire lorsqu’il était au FMI.

On peut lire aussi l’article plus court de Paul Krugman lui rendant hommage notamment sur sa période au FMI et la façon avec laquelle Olivier Blanchard a fait bouger les lignes de la politique économique. 

A titre personnel, c’est un auteur remarquable car il a toujours essayé, dans ses livres ou ses articles, d’améliorer la compréhension que l’on pouvait avoir de phénomènes complexes avec des modèles simples. Sur cet aspect il me fait penser au grand James Tobin. 

Le 1er octobre, Olivier Blanchard a démarré une nouvelle carrière au Peterson Institute (voir ici) et nous bénéficierons encore de son talent. Peut être aura-t-il un jour l’idée d’écrire sur la crise telle qu’il l’a vécue comme chef économiste du FMI. Je suis prêt à réserver mon exemplaire dès maintenant. 

L’article de Steven Pearlstein est ici

L’article de Paul Krugman est ici 

Olivier Blanchard’s tenure at the IMF capped a lifelong effort to restore economics as a disciplined way of thinking about the world that is truthful, intuitive and useful. (Marvin Joseph/The Washington Post)

Blanchard: Looking Forward, Looking Back

Interview d’Olivier Blanchard – Bilan de ses années à la tête de la recherche économique du FMI

Olivier Blanchard will step down as Economic Counsellor and Director of the IMF’s Research Department at the end of September.

He will join the Peterson Institute for International Economics in October as the first C. Fred Bergsten senior fellow, a post named for the founder of the influential 35-year-old, Washington-based think tank.

When French-born Blanchard, a former chairman of the economics department at the Massachusetts Institute of Technology, joined the IMF on September 1, 2008, little did he realize that he would be at the center of a global economic storm. Two weeks later, Lehman Brother’s bank collapsed, marking what many consider the start of the 2008-09 global financial crisis.

“The crisis was a traumatic event during which we all had to question many cherished beliefs,” said Blanchard. This included questioning various assumptions on the role of fiscal policy, including the size of fiscal multipliers, the use of unconventional monetary policy measures and macroprudential tools, capital flows and measures to control them, labor market policies and the role of micro and macro flexibility. “And being in a position to question gave me the opportunity to make a difference,” he said.

Blanchard says he now wants to take the time to research fewer issues more intensely.

“For the past seven years, he says “I’ve been answering a thousand questions, but not in a very deep way. I want to take ten of these thousand questions and answer them more deeply.” One of the issues he plans to examine is the various measures countries can use to control and mold capital flows.

IMF Survey interviewed Blanchard about global economic issues, the IMF’s role in furthering economic and financial stability, and what is was like to be in the hot-seat job of chief economist.

IMF Survey: You have at times pushed the envelope of IMF thinking and policy positions. How has this been received inside and outside the IMF? Lire la suite

Maurice Obstfeld au FMI – Un très bon choix

Maurice Obstfeld vient d’être nommé chef économiste et conseiller économique du FMI. Il succédera le 8 septembre à Oliver Blanchard qui sera alors nommé senior fellow au Peterson Institute. 

  
Obstfeld est professeur à Berkeley et plus récemment membre du conseil des conseillers économiques de Barack Obama. C’est un des grands spécialistes de l’économie internationale. 

Je joins sa page web à Berkeley.  Prenez n’importe quel papier récent ou plus ancien et vous vous sentirez plus éclairé sur la question choisie. 

Les prévisions du FMI avec une innovation

J’ai repris mon podcast sur les prévisions du FMI et ai fait une vidéo sous l’Appli Periscope disponible sous IOS. Beaucoup d’améliorations sont à faire mais c’était une première comme le suggère le tweet ci dessous.

. de aura été le 1er professionnel de la gestion d’actifs français à utiliser !

D’autres vidéos utilisant toutes les possibilités de Periscope seront bientôt postées.

Celle du jour, en anglais, est visible ici
http://philippewaechter.en.nam.natixis.com/2015/04/08/imf-forecasts-how-to-define-a-new-normal-framework/