La courbe des taux US est totalement inversée.

Ça y est, depuis 2 jours le taux sur le 30 ans US est passé sous le taux des fed funds. Tous les taux d’intérêt de la courbe US sont désormais sous le taux des fed funds. Cela traduit une terrible inquiétude sur le futur. Les investisseurs ne veulent plus prendre de paris sur l’avenir.
On relèvera que l’inversion de la courbe ne traduit plus un effet de compression résultant de la hausse du taux de la Fed comme cela était appréhendé à l’automne dernier mais un effet d’anticipations médiocres sur le futur. Les deux schémas sont très différents et le deuxième est le plus inquiétant.

Un tel signal a toujours été un précurseur de deux points :
le premier est une baisse des taux de la Fed. Pour des raisons macroéconomiques (les données sont encore robustes) et de crédibilité et d’indépendance de la banque centrale US j’espère que cette baisse de taux n’aura pas lieu en juillet (voire ici)
Le second point est que cette configuration des taux d’intérêt américains est toujours un signal de récession à venir. De façon simple, il n’y a pas que les investisseurs qui ont des anticipations médiocres sur l’avenir. La chute rapide des taux d’intérêt est simplement un signal quant à la perception du futur. Celle ci n’est pas spécifique aux financiers. La récession US aura certainement lieu au cours de l’année 2020.
On imagine que d’ici-là, le locataire de la Maison Blanche fera feu de tous bois pour bien montrer qu’il a tout fait pour éviter ce repli de l’activité lors d’une année électorale. La pression sur la Fed va dans ce sens, celle sur les chinois aussi. Mais s’il échoue les boucs émissaires ne manqueront pas. Jay Powell, le président de la Fed, sera au premier rang mais aussi probablement Xi Jinping, le président chinois qui n’aura pas mis toute la bonne volonté nécessaire pour conclure un accord avec les US. « Pile je gagne, face tu perds »