La Fed va continuer son resserrement monétairei

La déclaration de Jay Powell, hier, a fait bouger les marchés financiers avec une hausse rapide des actions. Il aurait déclaré que le taux de la Fed était désormais proche du taux neutre, celui qui ne contraint ni ne favorise l’activité.

Pris comme cela cela signifierait que la Fed est proche d’arrêter le mouvement de hausse de son taux de référence entrepris en décembre 2015.

Cette interprétation est très excessive au regard de ce que dit effectivement Powell. Il dit que le taux est proche du bas du range d’estimation du taux neutre. En d’autres termes, le taux neutre est défini sur un intervalle et non sur un point. Powell dit que la Fed se rapproche du bas de l’intervalle. Ce n’est pas la même chose surtout aussi parce qu’il précise que la croissance restera forte et l’inflation voisine de 2%. Le discours n’a pas franchement changé, la Fed continuera d’augmenter son taux de référence, mais son interprétation a été excessive et a provoqué, à court terme, des mouvements de marchés exagérés.

Le texte de Powell es repris ci-dessous

Jay Powell, nouveau président de la Réserve Fédérale

Les fluctuations des marchés boursiers ont été fortes au cours de la semaine du 5 février. Le Dow Jones a perdu plus de 1100 points en une séance le 5 février puis 1000 à nouveau le 8. La baisse du 5 est la plus forte en points dans l’histoire du Dow Jones mais le repli n’est que de 4.6% à comparer avec la chute de 22.6% du 19 octobre 1987. La hausse des indices américains avait été spectaculaire depuis le début de l’année et un tel profil n’était pas soutenable. Un changement d’allure était inévitable.

Il n’empêche que cet ajustement reflète un signal important de la part des investisseurs. Il intervient notamment au moment de la passation de pouvoir au sein de la Fed. Janet Yellen est partie le 2 février au soir et Jerome Powell a prêté serment le 5. La chute des marchés et le changement de présidence de la Fed ne sont pas sans corrélation. La banque centrale américaine est très puissante et les choix qu’elle fera dans les mois à venir seront cruciaux tant pour l’économie que pour le profil des marchés. Lire la suite