10 ans après – Ma chronique du lundi

Le document en version pdf est disponible 10 ans Après – Ma chronique du lundi

Le 15 septembre 2008, la faillite de la banque Lehman provoquait une tempête sur l’économie mondiale. Quelle perception peut-on avoir aujourd’hui de cette rupture?
L’ampleur et la persistance du choc qui a heurté l’économie mondiale restent toujours impressionnantes même 10 ans après. Certains avaient prévu la possibilité d’un ajustement en provenance du marché immobilier mais personne n’en avait perçu l’intensité et la durée.
Depuis la fin du printemps 2007 et jusqu’à l’automne 2008, le système financier s’est délité à une allure et une facilité qui sont toujours une source d’étonnement. La faillite de Lehman en a été le point d’orgue. D’abord, parce que sa faillite venait après celle d’autres banques d’affaires mais qui, elles, avaient été reprises par d’autres établissements financiers. Mais surtout parce que cette faillite avait été acceptée sans que l’on puisse en appréhender les conséquences. Elle ouvrait la porte sur l’inconnu et pour un économiste la sensation de l’époque est celle de frissons dans le dos et de souffle coupé. Les risques apparurent très rapidement puisque l’assureur AIG a été sauvé quelques courtes semaines après. Lehman a été l’étape ultime du processus de décomposition mais aussi le catalyseur de la prise de conscience qu’une rupture était en train de s’opérer. Lire la suite

Où étiez vous le 15 septembre 2008?

Depuis plus d’un an déjà la crise menaçait. A la fin du printemps 2007 les signaux se multipliaient quant à un réajustement du système financier. Les engagements qui avaient été pris dans la sphère financière ne pouvaient être tenus. Les banques centrales déjà donnaient des liquidités aux banques car les portefeuilles des institutions financières et bancaires manquaient désormais terriblement de liquidité. Les banques centrales évitaient un blocage du système bancaire et une terrible défiance. Lire la suite