Une BCE trop restrictive

Mario Draghi a déclaré que la BCE était prête à agir si nécessaire. Mais il ya quelque chose que je ne comprends pas: la BCE a révisé à la baisse ses prévisions de croissance et d’inflation pour cette année et les deux prochaines années. La croissance devrait à peine converger pour atteindre 1,4% en 2021 et le taux d’inflation devrait être de 1,6% pour la même année (beaucoup moins que l’objectif de la BCE).

Cela peut-il être rassasiant? Non, ce niveau de prévisions est trop bas. Cela signifie que la zone euro n’a pas été en mesure d’amortir le choc négatif externe. Si la politique monétaire laisse encore une marge de manœuvre, cela signifie que la position actuelle est trop restrictive. Les prévisions actuelles concernant les futures mesures de politique monétaire ne suffisent pas pour inverser la tendance. Besoin de plus

Le 30 ans US s’effondre

Le taux du 30 and américain passe sous le niveau de 2.6%. La vitesse du repli est impressionnante et traduit les inquiétudes et incertitudes relatives à l’environnement international (Mexique et toujours la Chine) La situation devient périlleuse car des anticipations très négatives sur l’activité ne permet pas d’anticiper un avenir radieux pour les prochains mois.