Repères sur la croissance en Zone Euro au Premier Trimestre

Les chiffres de croissance du premier trimestre 2015 ont été plutôt bons en zone Euro avec l’accélération de la tendance haussière en Espagne, la sortie de sa longue stagnation pour l’économie française et par la fin de la récession italienne.

Il est encore trop tôt pour dire si l’économie de la zone Euro est sortie de sa longue période de stagnation qui a débuté à partir du premier trimestre 2011. A l’époque, la bonne idée des politiques d’austérité avait plongé la zone dans une longue récession dont elle tarde à sortir. La politique de la BCE et la baisse du prix du prix du pétrole mettent l’accent sur la demande et permettent d’imaginer effectivement que l’activité retrouve une allure plus robuste. C’est mon anticipation.

Ce post a pour objet de visualiser le profil de l’activité en intégrant les données du premier trimestre. Il y a peu de détails car généralement seul le chiffre du PIB a été publié.

Variation trimestrielle au sein des pays de la zone Euro
Trois chiffres forts en Espagne, en France et en Italie. Le chiffre allemand est en dessous des attentes. Lire la suite

Quatre graphes sur la dynamique de la zone Euro

Le PIB de la zone Euro a été quasi stable au 2ème trimestre (+0.2% en taux annualisé) après une hausse de 0.8% durant les trois premiers mois de l’année. Sur un an sa progression est de 0.7% et l’acquis de croissance pour 2014 à la fin du deuxième trimestre est de 0.6% (croissance moyenne de 2014 si le PIB, en niveau, aux troisième et quatrième trimestres restait égal à celui du deuxième trimestre. C’est une approximation utile).

Le premier graphe présente le PIB en niveau et à prix constants. La ligne rouge représente la tendance calculée de 2000 au premier trimestre 2008 et prolongée jusqu’au deuxième trimestre 2014. L’écart entre le PIB actuel et cette tendance est de 12% ce qui est spectaculaire. La tendance en vert traduit le profil de l’activité durant la reprise du point bas de 2009 au premier trimestre de 2011. On constate ensuite une inflexion provoquée par la crise des dettes souveraines et la mise en place de politiques d’austérité. Par rapport au premier trimestre 2011 le PIB est actuellement en repli de 0.36% (-0.1% en taux annualisé). Depuis le début de l’amélioration au premier trimestre 2013 on constate que la progression de l’activité est très lente à 0.8% en taux annualisé. Le rythme de progression est toujours très loin du chiffre de 1.9% constaté en tendance de 2000 à T1 2008. Lire la suite

Profil de l’activité pour les pays de la zone Euro

Le tableau et les graphes qui suivent, retracent l’évolution du PIB de la zone Euro et de des principaux pays la composant jusqu’à la fin de l’année 2013 (c’est pour cela qu’il n’y a pas l’Irlande, l’Autriche et la Finlande. Je ferai un post à part pour les autres pays de la zone Euro)
Le tableau indique la croissance annuelle moyenne de 2000 à 2007 puis chaque année depuis 2006. La dernière ligne est l’acquis pour 2014 à la fin de l’année 2013. (Pour le détail du calcul voir « La note Technique » dans la rubrique « Pages Pédagogiques » en haut de ce blog)
Chaque graphe présente le PIB d’un pays avec la tendance de celui ci calculée depuis le début de l’année 2000 jusqu’au point haut de 2008. Cette tendance est prolongée jusqu’au dernier trimestre de 2013. Cela permet ainsi de mesurer l’écart entre ce qu’aurait été le niveau du PIB sans crise (dernier point de la ligne rouge) et le niveau effectif du PIB à la fin 2013. Quand j’évoque cela je ne porte pas de jugement sur la capacité de chaque économie à croitre depuis 2008 au même rythme qu’auparavant. Ce n’est présenté qu’à titre heuristique mais traduit bien la rupture qui s’est opérée. Pour la Grèce, les chiffres publiées ne sont plus désaisonnalisés et la présentation du PIB est simplement une moyenne sur 4 trimestres. L’inversion est cependant suffisamment brutale pour bien saisir le changement qui a secoué l’économie grecque.
Ce post vient en complément du post précédent que vous trouverez ici. Lire la suite

Quelle dynamique pour l’Europe et les pays de la zone Euro?

Les perspectives de croissance pour 2014 sont plus favorables pour la zone Euro. Le PIB devrait y augmenter d’environ 1%.
Après 2 années de croissance faible ou négative c’est une inflexion bienvenue. Cela pourra ainsi permettre de stopper la longue rupture d’activité constatée depuis 2007 dans la plupart des pays de la zone.
Cependant, même si 2014 redonne des couleurs à l’Europe, la route sera encore très longue avant de considérer qu’un nouvel équilibre est atteint. D’autant que les situations sont très hétérogènes au sein de la zone Euro avec des dynamiques d’activité très différentes d’un pays à l’autre.

Pour illustrer ce point j’ai pris le PIB par tête (à prix constants) de la zone Euro, de l’Allemagne, de la France, de l’Italie, de l’Espagne, de l’Irlande, du Portugal et du Royaume-Uni. Les séries utilisées sont celles de la base de données AMECO de la Commission Européenne (voir ici) . Lire la suite

GDP Dynamics in the Euro Area

Usually a nice chart gives a lot of information. This succession of 9 charts is targeted to give you a very simple but persuasive view on the economic dynamics in the Euro Area.
GDP growth numbers have been stronger than expected for a bunch of countries and for the Euro Area as a whole.
This simultaneity means that the reduction in uncertainty is an important source, an important contribution for this improvement. There are a lot of new institutions that were put in place during the last year. They have dramatically reduced the risk of a Euro burst. So the economic horizon for households and for companies is no more limited by this systemic uncertainty that was perceived a year ago. Nevertheless, this does not mean that we are at the eve of a strong and durable recovery. Companies’ investment is still too low to witness a long lasting recovery. That’s the point to look at in the next couple of quarters. During this period governments have to adopt a more business friendly attitude in order to let the economy improves by itself. It’s not time to change again the global framework if the target is to reduce uncertainty to favor investment and then employment. We don’t need more austerity that can be interpreted as negative shock on the economy. Targeted budget balances have to be conditioned by growth, not the contrary.
The very positive point for the Euro Area outlook can be seen in companies’ surveys. Lire la suite

Dynamique de l’activité en Zone Euro

Souvent un graphe permet de relativiser ou d’accentuer les évolutions constatées pour les différents indicateurs économiques. La succession de 9 graphes ci dessous permet de mieux situer le profil de l’activité de nombreux pays de la zone Euro.
Une remarque préalable, dans les 4 grands pays que sont l’Allemagne, la France, l’Italie et l’Espagne les chiffres de croissance publiés pour le deuxième trimestre ont été supérieurs aux attentes. Cette simultanéité suggère que la réduction de l’incertitude en zone Euro a été une source majeure d’amélioration. Cette composante me semble supérieure à la contribution de chacun. La mise en place des institutions de la zone Euro depuis un an  a profondément changé la donne et on en perçoit peut être ici les premiers bénéfices.

Le point très positif : La dynamique est encore très hétérogène mais l’on constate à la lecture des dernières enquêtes auprès des entreprises que celles ci percoivent une amélioration dans leur situation (voir ici). Lire la suite