Optimisme aux Etats-Unis – Ma chronique macroéconomique

4 points à retenir cette semaine pour suivre la conjoncture

Point #1Les PME américaines sont très optimistes – Les ménages aussi
L’arrivée du nouveau président américain met en joie les dirigeants des PME aux USA. L’indice d’optimisme calculé par le NFIB est au plus haut depuis 2004. La rupture observée sur le graphe est spectaculaire.  Lire la suite

La nouvelle géographie…. – Ma chronique pour Forbes

Ma chronique hebdomadaire publiée sur http://www.forbes.fr  est disponible ici
Le thème cette semaine porte sur la nouvelle géographie de la production mondiale.

« La géographie de l’économie mondiale a changé de façon spectaculaire depuis 2008. Jusqu’alors la puissance des Etats-Unis, mais aussi de l’Europe, permettait d’appréhender le jeu avec l’Asie comme presque équilibré.

Cette dernière, sous l’impulsion de la Chine, voyait sa part progresser rapidement dans l’économie globale, mais les pays développés avaient encore la capacité de contenir cette dynamique. Le marché asiatique n’était alors pas suffisamment développé et le pouvoir d’achat était insuffisant pour en faire une zone autonome en matière de croissance. En outre les produits, notamment de Chine, ne disposaient pas encore des qualités et de la technologie souhaitées. Dès lors, le développement de l’Asie était conditionné par celui des pays occidentaux.

Ce n’est désormais plus le cas….. »

Lire la suite ici

France – Rebond de l’activité au 4ème trimestre

La production a nettement rebondi au mois de novembre. L’indice de la production industrielle est en hausse de 2.2% après -0.1% en octobre. Quant à la production manufacturière elle est en progression de 2.3% après -0.6% le mois précédent.
Trois remarques
1 – En dépit du rebond  de novembre la tendance reste indécise tant sur le production industrielle que sur la production manufacturière.
france-2016-novembre-ipi
2 – Néanmoins au regard des enquêtes publiées au mois de décembre, les entreprises industrielles françaises apparaissent plutôt très optimistes. Cela devrait se traduire par le prolongement de la tendance haussière constatée en novembre sur les indices de production.
france-2016-decembre-industrie-enquetes-comp
3 – Cette embellie de l’activité industrielle au 4ème trimestre devrait se traduire par une hausse significative du PIB sur les 3 derniers mois de l’année. C’est ce que suggère le graphe ci-dessous.
france-2016-novembre-ipi-pib

Cette amélioration des trois derniers mois ne permettra pas de s’écarter d’une prévision de PIB de 1.1% pour 2016 mais cela mettre l’activité française sur de bons rails pour 2017

L’inflation s’accélère – Ma chronique macroéconomique

5 points à relever cette semaine pour suivre la conjoncture économique globale

Point #1 – L’inflation s’accélère
Le mouvement haussier du taux d’inflation se constate au sein des pays industrialisés. Cela traduit partout une contribution négative moindre de l’énergie (voir ici)
Le taux d’inflation est désormais positif partout à l’exception du Japon (mais on aura le chiffre de septembre dans la nuit de jeudi à vendredi). En zone Euro il est de 0.4%, en France de 0.4% également, aux USA de 1.5% et au Royaume Uni de 1%. Les évolutions sont un peu plus réduites en Espagne 0.2% et en Italie 0.1% mais s’accélère en Allemagne à 0.65%.
Dans le même temps le taux d’inflation sous-jacent évolue peu.  La seule hausse notable est au Royaume Uni en raison de la hausse de la contribution plus forte des prix des biens industriels (hors énergie) qui sont pénalisés par la baisse du sterling. La contribution de ce poste passe de -0.35% en août à -0.09% en septembre ce qui est significatif. Lire la suite

La tentation de la BCE – Ma chronique macroéconomique

5 points à retenir cette semaine dans la conjoncture globale

Point #1La BCE, le Quantitative Easing et le Brexit
Mardi dernier, une dépêche de l’agence Bloomberg (voir ici) indiquait le souhait pour la BCE de réduire ses achats mensuels d’actifs de 10 milliards d’euros chaque mois afin de mettre fin progressivement à cette opération. L’idée serait ainsi de progressivement réduire les achats (80 milliards par mois pour l’instant) tout en continuant à réinvestir les recettes (coupons, ventes) des actifs en portefeuille. L’article ne donne pas de date et suggère aussi la possibilité d’un prolongement au-delà de mars 2017 de l’opération actuelle puisque les conditions (anticipations d’inflation de long terme convergeant vers 2%) ne sont pas remplies. Cette possibilité d’inflexion de la politique monétaire a été écartée par le vice président de la BCE Vitor Constancio (voir ici).
Quelques réflexions néanmoins: Lire la suite

Dynamique réduite avant les banques centrales – Ma chronique macroéconomique

5 points à retenir dans la conjoncture de la semaine du 12 septembre et 3 points à venir durant la semaine du 19 septembre

Point #1 L’activité manufacturière est plutôt en phase de ralentissement
Au sein des pays industrialisés, la progression quasi nulle des échanges mondiaux pèsent terriblement sur le profil des indices de production manufacturière. En conséquence et aussi parce que la dynamique de la demande interne est modeste au sein de ces pays, l’impulsion dans les échanges ne viendra pas des pays industrialisés.
Lire la suite

Eté morose pour la croissance américaine

Après la forte baisse de indices ISM pour le mois d’aout (voir ici et ici) il y avait aujourd’hui la publication de deux types de données importantes
Les ventes de détail sont en repli de -0.3% en août après simplement +0.06% en juillet. L’indice sous-jacent des ventes de détail est en repli de -0.1% en août comme en juillet. Dès lors l’acquis de croissance pour le troisième trimestre à la fin août n’est que de 1.8% (taux annuel) contre +6% au deuxième trimestre. Pour l’indice sous-jacent l’acquis est de seulement 0.7% après +6.9% au 2ème trimestre.
Le deuxième trimestre était exceptionnel et le risque est que ces chiffres sur dépenses des ménages n’affaiblissent fortement la contribution de la consommation à la croissance du PIB. La consommation avait été le principal support de la hausse du PIB au T2, ce ne sera sûrement pas le cas en T3.
Notre prévision de croissance du PIB de 1.4% pour l’ensemble de l’année 2016 est à risque. Ce sera peut être trop.

usa-2016-aout-ventesdetail

Après le rebond de juillet (0.6%) l’indice de la production industrielle a reculé en août (-0.5%). Pour le seul secteur manufacturier le repli est de -0.4% en août après +0.4% en juillet. L’acquis de croissance pour le 3ème trimestre à la fin août est de 2.3% pour l’ensemble de l’industrie après un repli de -0.6% au T2. Pour le secteur manufacturier, l’acquis est de 0.7% après -1% en T2 (taux annuel).
La dynamique est limitée puisque sur un an la production industrielle se contracte de -0.7% alors que dans le secteur manufacturier la hausse n’est que de 0.1%.
usa-2016-aout-ipi
Après l’ISM et l’emploi, les ventes de détail rajoutent une touche de morosité à l’activité américaine alors que la production industrielle est neutre. Où est le risque de surchauffe qu’évoquait Eric Rosengren de la Fed de Boston la semaine dernière? C’était un été très frais pour la croissance américaine et la Fed n’a aucune raison de changer sa politique monétaire lors de sa réunion la semaine prochaine.